Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.
Le portail du handicap à Marseille

Le magazine

Le dossier

Le guide

L’annuaire web

L’agenda

Vacances ou lutte contre l’ennui ?

Pas facile de lutter contre l’ennui quand on ne part pas en vacances. Thomas essaie au maximum de sortir voir ses amis et de faire des activités de loisirs, mais les occasions sont rares notamment à cause de la distance. Pourtant, échanger, partager, rien de tel. Thomas a pour projet de créer un site d’échanges dédié au handicap sous toutes ses formes et invite les lecteurs à répondre à un sondage.

sites/handimarseille/IMG/jpg/50234_112214918839249_1585_n-2.jpg

Pour préparer le dossier de ce mois d’août et afin de trouver des témoignages nouveaux, nous avons choisi de faire un appel à témoins sur la page Face Book d’handimarseille. Nous avons eu une réponse, celle de Thomas Destombes. Rappelez-vous, Thomas est ce jeune homme de 21 ans qui avait témoigné en Février dernier dans notre dossier sur l’adolescence en situation de handicap et des difficultés qu’il éprouvait à devenir un adulte avec toute l’indépendance que cela implique. Il a à nouveau répondu présent, voici notre échange.

H. - Voulez-vous vous présenter ?

T.D. - Bonjour, vous vous souvenez peut-être de moi, j’ai déjà fait part de mon ressenti en février. Je me représente donc, Thomas Destombes, 21 ans, étudiant en BTS informatique. Je suis atteint d’infirmité motrice cérébrale (I.M.C.) suite à une faute médicale survenue à la naissance. Je suis donc en fauteuil électrique et habite au Beausset dans le var.

H. - Quelles sont les raisons principales qui font que vous ne partez pas en vacances ?

T.D. - Cette année, je ne pars pas en vacances puisque je m’y suis pris trop tardivement pour faire un voyage avec l’APF Evasion. Cependant, il n’y a que très peu de possibilités pour voyager et le coût est important.

L’an dernier, j’ai fait mon premier voyage « seul », je suis parti avec une personne bénévole à Ténérife, une île des Canaries, où se trouve le premier complexe hôtelier « Mar y Sol » pour personnes à mobilité réduite d’Europe. Mais il m’a été difficile de trouver une personne bénévole disponible… À savoir qu’il faut prendre en compte le coût du voyage de l’accompagnateur. L’organisme de l’APF propose de nombreux séjours, les inscriptions se font en Février or j’attendais une réponse pour le casting de « L’épreuve de la vie » de Nils Tavernier.

H. - Comment occupez-vous votre temps ?

T.D. - Cet été, je vous avoue qu’il m’est très difficile d’occuper mes journées, je m’ennuie, je ne suis pas habitué. Je suis très souvent sur l’ordinateur à discuter avec mes amis, à créer, améliorer les sites web que j’ai conçus. J’essaye au maximum de sortir, aller voir mes amis, ce qui est assez compliqué puisque j’habite à une trentaine de kilomètre de mes amis et des activités que je pourrais faire. Je n’ai trouvé que deux ou trois sorties à faire dans le mois. Donc je m’ennuie et psychologiquement c’est dur pour moi.

H. - Votre ordinateur est-il équipé de façon spécifique ? T.D. - Oui, j’ai un matériel informatique adapté à mon handicap, c’est-à-dire que j’utilise un joystick à la place de la souris et un clavier sensitif (sans touche), malgré cela je ne peux aller très vite.

H. - Nous souhaitons faire pour les lecteurs d’handimarseille, une pré-sélections de sites gratuits, ludiques, culturels et intéressants, y a t-il des sites que vous pratiquez ?

T.D. - Il est vrai que l’on peut voyager virtuellement au cœur des villes avec la Street View de Google Maps, mais pour moi ça n’équivaut pas un voyage…

H. - Établir une Play-List de jeux en ligne, est-ce utile ?

T.D. - Je ne joue que très peu, car je préfère faire de la création de site web. De plus, je ne peux pas utiliser tous les jeux demandant une certaine rapidité du fait de mon handicap. Cependant, je joue à des jeux facebook comme « Castleville », « les sims » ou « Bubble », ce n’est pas des jeux très compliqués, mais on passe le temps…

H. - Est-ce que vous trouvez cela intéressant ?

T.D. - Oui, en effet cela peut être très intéressant de permettre à ceux qui ne peuvent pas découvrir ce que le monde et les sociétés peuvent nous offrir… Et en premier lieu, la culture !!

H. - Y a-t-il des sites Internet que vous aimez particulièrement et que vous souhaitez conseiller aux lecteurs d’Handimarseille ? Lesquels ? Sur quels sujets ?

T.D. - Il n’y a pas de site que j’aime particulièrement, mais j’aimerais en créer un. Ce site serait un lieu d’échanges autour du handicap sous toutes ses formes. À ma connaissance il n’y a pas de forum traitant du handicap dans sa globalité, de tous les problèmes que l’on peut rencontrer à tous les âges. j’aimerais en créer un bientôt, il s’adresserait aux parents, enfants, adultes et aux professionnels du handicap… J’aimerais savoir si le besoin existe, j’aimerais faire un sondage sur mon site « perso. » et les lecteurs d’handimarseille sont les bienvenus pour y répondre.

Surtout afin de faciliter entraide et échange sur des situations particulières que peuvent vivre les personnes en situation de handicap, et qui découvrent le monde des adultes avec les difficultés que cela implique.

H. - Avez-vous une idée de ce qui pourrait être mis en place pour justement rompre l’isolement. Pouvez-vous nous donner des conseils sur ce qui vous plairait ?

T.D. - La réponse est évidente. C’est de mettre en place une structure d’accueil pour les vacances, où l’on peut proposer diverses activités telles que les délégations A.P.F. en font, mais de manière plus régulières pour toutes les vacances. Ce serait bien de développer et diversifier l’offre et accroître le nombre de places pour toutes les vacances, été comme hiver, mais avant tout pour les grandes vacances ! Elles sont si longues ! De plus, la plupart des structures qui accueillent un public concerné par le handicap prennent aussi des congés en été et ferment ! Dans l’idéal, cette structure pourrait proposer des sorties, des ateliers et des activités divertissantes mais aussi des courts séjours pour nous permettre de sortir de notre environnement quotidien (familiale ou non). Un peu de dépaysement nous ferait du bien à tous, je pense.


Vous avez trouvé cet article intéressant ou utile, votez :
17 votes

Le magazine > Témoignages

"Je suis encore en mouvement"

Pour Jacqueline Walker, la vieillesse n’est pas un handicap. Récit de vie d’une jeune octogénaire née aux États-Unis !

« L’âge n’est jamais qu’un rôle dans le théâtre du monde »

Mme Fall s’est occupée pendant quelques années de deux personnes âgées. Elle nous livre son expérience et ce que tout ça lui a apporté.

« La vieillesse est par elle-même une maladie »

Dans le cadre de la préparation du dossier mensuel consacré aux personnes âgées, nous avons eu la chance de rencontrer une aide-soignante, une dame dynamique, avenante, souriante qui travaille dans une maison de retraite marseillaise auprès des (...)

« Tous en train de chatter sur MSN, comme les autres ! »

Témoignage d’une enseignante à l’Institut d’éducation motrice St Thys à Marseille, qui nous parle des difficultés que rencontrent les jeunes à qui elle fait cours.

Table ronde à l’école primaire Eugène Cas

Quel regard portent les plus jeunes sur le handicap ? Nous sommes allés interroger les élèves de l’école Eugène Cas aux Chartreux afin qu’ils nous brossent un portrait des personnes handicapées telles qu’ils les (...)

Après l’invalidité physique, vient l’invalidité sociale

Entretien avec Mme Stenger, une mère de famille d’origine bulgare. Avec à peine un petit accent, elle nous parle de son parcours personnel et professionnel, qui témoigne de son énergie et de son engagement social. Intellectuellement toujours très (...)

"Il ne faut pas se laisser abattre, autrement c’est la maladie qui vous (...)

Notre dossier traite des handicaps invisibles, des maladies qui ne se voient pas, du moins pas de suite perçues... Ainsi, c’est le cas de Christian qui a souffert durant des années, à cause d’une maladie non décelée, et qui va perturber sa vie (...)

"Je reviens de loin"

Un accident de moto a fait perdre l’usage de son bras gauche à Christophe il y a quelques années. Il nous fait part de son vécu et nous dit ce qui a changé pour lui.

"On a moins d’’’ouverture’’ parce qu’on fait peur !"

Vice-président de l’association Choisir sa vie, Charly Valenza nous fait part de ses combats envers les préjugés sur la sexualité des personnes handicapés. Les personnes handicapées sont confrontées bien évidemment au culte de l’apparence et bien (...)

"L’image que l’on nous renvoie est celle de la personne handicapée plutôt que (...)

Témoignage d’Isabelle Burot-Besson sur la question du handicap au féminin.

Commentez cet article
avec facebook
Creative Commons License handimarseille.fr, le portail du handicap à Marseille (https://admin.handimarseille.fr), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par accatone/resurgences
Tourisme Atlas
projet NetLab, politiques publiques, big data et sciences sociales
spacelike, une exploration visuelle du web de l'art contemporain