Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.
Le portail du handicap à Marseille

Le magazine

Le dossier

Le guide

L’annuaire web

L’agenda

Entretien avec Josée, chercheuse d’emploi dynamique

Malgré son handicap, Josée affiche une fraîcheur et une joie de vivre communicatives. Confiante en ses capacités, elle espère tirer grand bénéfice de ce forum.

Q - Bonjour, qu’attendez-vous de ce forum ?

R "Alors, ce forum pour moi est assez important, puisque l’année dernière, je suis venue et j’ai pu prendre connaissance des différents employeurs qui étaient sur la plate-forme. J’ai déposé des C.V. Je leur ai dit que j’étais en reconversion professionnelle avec l’A.F.P.A, avec laquelle j’ai pu obtenir un premier C.C.P pour être conseillère au service client à distance. Et aussi pour chercher un stage afin de valider ma formation. Donc, c’est une première approche auprès des gens qui recrutent. C’est un tremplin, quoi. Je trouve que c’est une bonne chose parce que les handicapés, en général, on les voit souvent sous l’aspect du handicap mental, alors que le handicap, ça peut être de toute sorte. Moi, je suis contente. Ça fait pas longtemps, depuis 2002, que je suis reconnue et je vois encore qu’on n’est pas très bien perçu parfois. C’est dommage parce qu’on a aussi autant de talent que n’importe qui d’autre et bon voilà "¦ Moi, je ne sais pas, je n’ai pas de complexe de ce côté là , je me sens tout à fait apte et... visible pour travailler. Je me cache pas (rires).

Q - Quelles sont les difficultés principales que vous rencontrez dans votre recherche d’emploi, en général ?

R "Oui, alors, les difficultés principales, c’est que j’ai un parcours professionnel assez décousu. J’ai donc démarré à l’âge de vingt ans grâce aux agences temporaires qui m’ont bien fait travailler... De petites périodes où j’ai pu obtenir deux-trois C.D.I grâce aux agences de travail temporaire. Je trouve que l’A.N.P.E a bien évolué cette année parce qu’ils ont des comptes à rendre aujourd’hui. Mais avant, je trouve qu’ils m’ont fait perdre beaucoup de temps parce que l’A.F.P.A, je connaissais pas. L’A.F.P.A, je suis passée par une psychologue du travail qui m’a fait passer des tests, qui a pris en considération un petit peu ce que je suis. Auparavant, pour moi, j’allais à l’A.N.P.E chercher des offres mais ça ne correspondait pas toujours à ce que je recherchais réellement et j’étais assez déçue. Et aujourd’hui, j’ai quarante six ans, bon, je suis toujours motivée pour trouver quelque chose où je suis bien... Je peux me rendre utile. Mais, j’ai plus d’espoir aujourd’hui qu’hier (rires).

Q - Au quotidien, quelles sont vos actions pour trouver un emploi ?

R - Alors, déjà , je cherche sur internet. Maintenant, on a de la chance, sur internet, les employeurs ont leurs propres sites. Déjà , bon, en passant directement sur le site de l’employeur, on a une chance supplémentaire. Ensuite, je viens ici . C’est ma deuxième fois et je trouve que c’est une autre opportunité. Avec l’A.F.P.A, je trouve qu’il y a une bonne équipe aussi. Il y a des gens assez motivés, assez intéressants qui sont bien formés. Pour les adultes, je trouve que c’est ce qu’il faut. Davantage que le G.R.E.T.A qui est plus scolaire. Voilà , je postule, je retourne à l’A.N.P.E parce que bon, l’A.N.P.E d’avant ne représente l’A.N.P.E d’aujourd’hui, même si l’enseigne est la même. Je trouve qu’il y a une dynamique qui est meilleure. Alors...

Propos recueillis le 18 novembre 2008 par D. Marciano et F. Joubert.


Vous avez trouvé cet article intéressant ou utile, votez :

Le magazine > Témoignages

Un feignant comme les autres

Un feignant comme les autres

Jérôme Miller, 33 ans, est atteint depuis la naissance d’une forme de polyo qui touche tous les muscles inférieurs. Pour lui, il est essentiel de ne pas être mis à l’écart de la vie "normale".

Voyage d'un petit prince

Voyage d’un petit prince

Charly Valenza, Vice Président de l’association Choisir sa Vie, nous fait partager ses émotions, inattendues, émouvantes révélées par son voyage lointain dans le Sahara.

Dolorès Lina Torrès, la voix militante d'Arpsydemio

Dolorès Lina Torrès, la voix militante d’Arpsydemio

Entretien avec le Docteur Dolorès Lina Torrès, psychiatre présidente de plusieurs associations parmi lesquelles Arpsydemio, qui vise à informer sur les troubles psychiques.

Les portes, je les défonce d’entrée !

Fred est un rebelle en fauteuil, dont le corps est aux deux tiers paralysé. Par son refus d’être traité d’invalide, il rejette en bloc toutes ces idées qui en font un homme diminué.

Comme tout le monde

À l’âge de quatre ans, Joëlle a été placée dans une institution. Quarante années ont passé et elle s’attache à tirer le meilleur de sa condition.

En marge

Christian, la cinquantaine, est contraint de se déplacer en fauteuil roulant depuis quatre ans. Malgré son dynamisme il se sent marginalisé par son handicap.

Entre mots et maux

Joëlle Scalas, trente-trois ans, est née IMC (Infirme Moteur Cérébral). Avec dignité, elle relate son intégration dans un centre spécialisé depuis ses trois ans.

J’ai laissé mon handicap derrière moi...

Yan, trente et un ans, s’interroge sur les problèmes matériels et relationnels au quotidien qui le renvoient à son passé douloureux...

Constance en toutes circonstances

Entretien avec Constance, Infirme Moteur Cérébral (IMC) suite à sa prématurité. À 24 ans, elle mène son combat pour essayer de vivre son quotidien en diversifiant ses activités.

De la lucidité à l’espérance

Christian, 45 ans, vit en institution depuis trente ans dont vingt-six années passées dans un centre spécialisé à Marseille. Il dénonce l’incompréhension des pouvoirs publics.

Commentez cet article
avec facebook
Creative Commons License handimarseille.fr, le portail du handicap à Marseille (www.handimarseille.fr), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Mentions légales   |   Bannières et vignettes Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique