Le portail du handicap à Marseille

Le magazine

Le dossier

Le guide

L’annuaire web

L’agenda

Une nouvelle école pour un nouveau départ.

Pour Éva, l’arrivée dans sa nouvelle structure ne pose pas de problème. Elle va retrouver quelques anciens camarades à elle, qui étaient à l’école de la Grotte-Rolland et va même pouvoir suivre les cours pendant le début de l’année scolaire avec son ancien professeur. C’est donc en toute confiance qu’elle aborde sa future rentrée scolaire.

Une nouvelle école pour un nouveau départ.

Handimarseille : Est-ce que tu peux te présenter s’il te plaît ?

Éva Poggioli : Je m’appelle Éva Poggioli Esther.

H : Tu as quel âge ?

E.P : J’ai 17 ans.

H : Quel est ton handicap ?

E.P : J’ai un cytomégalovirus depuis ma naissance et j’ai un retard et une hypotonie faciale.

H : À quel endroit vas-tu faire ta rentrée cette année ?

E.P : Je vais rentrer à l’annexe Menpenti.

H : Est-ce que tu sais quelles démarches ont été faites par tes parents pour ta rentrée ?

E.P : Oui. Ma mère a fait des demandes pour tout, à Menpenti pour la kinésithérapie et l’orthophonie, et elle a aussi demandé à une entreprise de me livrer des repas là-bas.

H : Est-ce qu’avant de savoir que tu allais à Menpenti, tu avais déjà visité l’école

E.P : Oui. Je l’avais visitée avec une amie.

H : Qu’est-ce que tu en savais de l’école Menpenti avant d’y aller ?

E.P : Avant, je ne savais rien de cette école, mais quand je l’ai visitée, j’ai pu en savoir un petit peu plus.

H : Qu’est-ce qui va être différent par rapport à tes anciennes écoles ?

E.P : Pas beaucoup de choses. Je vais avoir des cours avec mon ancien professeur, qui va y travailler là-bas pendant 6 mois, et un autre cours avec le professeur de Menpenti.

H : Est-ce que tu vas avoir une AVS (auxiliaire de vie scolaire) ?

E.P : Non, je ne pense pas. Je sais que ma mère a fait une demande mais je sais pas si ça a été accepté.

H : Comment s’est passée ta scolarité jusqu’à maintenant ?

E.P : Ça s’est bien passé.

H : Quelle est ta matière préférée ?

E.P : J’aime bien l’histoire et la géographie.

H : Qu’est-ce qui te plaît dans l’histoire et la géographie ?

E.P : Dans l’histoire, c’est d’avoir connu un peu les deux guerres mondiales, ce qui s’est passé avant le début de l’ère de la technologie, tout ça. Et la géographie, j’aime bien parce qu’on fait des découvertes de certains pays, le nombre d’habitants. J’aime aussi les mathématiques, parce qu’avant j’étais en colère contre ça, maintenant ce n’est plus un problème...

H : Comment vas-tu aller à Menpenti ?

E.P : Ma mère a reçu un appel du Conseil Général pendant les vacances à propos de mon transport et donc là, je ne sais pas qui sera le chauffeur, qui va m’y amener. Je le saurais à l’heure du matin de la rentrée. Le Conseil Général nous fait le suspense.

H : Qu’est-ce que tu attends de ta rentrée scolaire ?

E.P : J’espère que ça va bien se passer.

H : Le fait que ce soit dans une nouvelle école, ça te fait peur ?

E.P : Ça dépend, un petit peu oui, parce qu’on cherche ses repères.

H : Si tu avais un message à faire passer aux lecteurs d’Handimarseille, ce serait lequel ?

E.P : Il faut que certains professeurs soient à la fois patients et devraient être attentifs dans le travail de l’élève et comprendre ce qui ne va pas.

H : Merci Éva.

E.P : Merci.

Propos recueillis par Yoann Mattei


Vous avez trouvé cet article intéressant ou utile, votez :

Le magazine > Témoignages

Des vacances couleurs locales

Des vacances couleurs locales

Jean est atteint de poliomyélite paralytique depuis l’âge de douze ans et se trouve aujourd’hui en fauteuil roulant, lourdement handicapé. Nulle question pour autant de rester scotché devant sa télé tout l’été. En bus, en train, Jean a déjà traversé la (...)

Voyage organisé, c'est plus amusant et plus pratique !

Voyage organisé, c’est plus amusant et plus pratique !

Le service vacances de l’APAJH 13 offre différentes options de séjour à ses adhérents et c’est avant l’un des ces départs vers la commune de Pézenas que trois d’entre eux, Jean-Pierre, Patrick et sa fiancée Suzanne, ont accepté de répondre à nos (...)

Réparer l'irréparable

Réparer l’irréparable

Suite à un accident de travail, Jacques a vu sa vie basculer dans cet autre monde, celui du handicap et de l’exclusion. Exclusion de tout ce qui faisait le sel de son existence : son travail, ses amis, ses loisirs. Mais Jacques n’a pas tout perdu, (...)

Deux fois miraculé

Deux fois miraculé

Dominique traversait un passage clouté quand un chauffard l’a violemment percuté en grillant un feu rouge. On le récupère quinze mètres plus loin, traumatisé crânien et un genou explosé, dans un coma qui durera plus d’une journée... Il avait dix neuf (...)

Le parcours du combattant

Le parcours du combattant

Trente-cinq interventions chirurgicales depuis 1994 ! Non, Joseph ne revendique pas une pleine page dans le "Livre des Records", il aspire aujourd’hui à profiter simplement de la vie. Un vie calme et paisible qu’il partage avec sa femme, ses (...)

"On s'adapte, mais on n'accepte jamais"

"On s’adapte, mais on n’accepte jamais"

Jeune fille précoce et d’une rare intelligence, titulaire du baccalauréat à treize ans, Khadouma fut fauchée par un camion alors-même qu’elle venait chercher ses résultats. Traumatisée crânienne, elle est restée dans le coma durant quatre mois. Cet (...)

Des arcanes de la sophrologie au renouveau de l'être

Des arcanes de la sophrologie au renouveau de l’être

Avoir conscience de ses capacités, découvrir et développer ses potentialités pour contribuer au mieux-être, à la resocialisation de personnes en déficit de confiance, de connaissance d’elles-mêmes ou en situation de stress. Jackie St-Léger, sophrologue, (...)

"Si tu voyais ce que j'entends"

"Si tu voyais ce que j’entends"

"L’image de soi, c’est l’image que l’on essaie de renvoyer de soi même vers l’extérieur", nous dit Béatrice. Mais quelle image renvoyer lorsque l’on est non-voyant et que l’on n’a aucune image de soi ? Entre le souci de bien vivre en société, qui passe par (...)

Le sourd de Babel

Le sourd de Babel

Martin Dutrait est animateur de prévention santé à l’intention des personnes sourdes au sein de l’association ACCES (Action pour la Citoyenneté et l’Education à la Santé). Pour faire face à la multiplicité des modes de communication utilisés par les (...)

La double identité

La double identité

Ludivine Guérin appartient aux deux mondes : à celui de ses deux parents sourds, et à l’autre des entendants. La langue des signes est sa langue maternelle et c’est prédisposée qu’elle devient enseignante LSF dans un lycée et qu’elle s’investit dans la (...)

Commentez cet article
avec facebook
Creative Commons License handimarseille.fr, le portail du handicap à Marseille (www.handimarseille.fr), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Mentions légales   |   Bannières et vignettes Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique